AgIR - l'Age des Initiatives Responsables

NB : le contenu de cette page n'engage pas la responsabilité de la Mairie


Projection du film Demain!

Vendredi 9 septembre 21 h, Foyer communal de St Bauzille

"Avec ce film nous voulons montrer qu'un autre monde est possible, que nous ne sommes pas obligés de subir les catastrophes annoncées, que nous connaissons déjà la plupart des solutions. Et que pour nous mettre en action, nous avons non seulement besoin de comprendre, d'être émus, mais également d'imaginer l'avenir. Dénoncer n'est plus suffisant, nous avons désormais besoin de nous raconter une nouvelle histoire, suffisamment inspirante, pour nous donner envie de nous retrousser les manches et construire ce monde nouveau dès aujourd'hui."

Cyril DION et Mélanie LAURENT, les auteurs de ces lignes ont enquêté dans dix pays et rencontré les pionniers qui réinventent l'agriculture, l'énergie, l'économie, la démocratie et l'éducation. En vous invitant à voir ou revoir ensemble "DEMAIN", ce vendredi 9 septembre, à 21 h, au Foyer communal de St Bauzille, le Conseil d'Administration d'AGIR fait le pari que la découverte des initiatives positives, prises par de simples citoyens, tout autour de la planète, pour construire les circuits courts indispensables au monde "bas carbone" que la COP 21 appelait de ses vœux, nous aidera à nous tourner vers l'avenir, et à imaginer comment poursuivre, ici et maintenant, l'action entreprise par AGIR depuis 10 ans !


Inscriptions aux ateliers de Musique /AgIR au forum des associations

Samedi 10 septembre de 9 h 30 à 12 h 30 au Domaine

Les inscriptions pour les ateliers de musique auront lieu ce samedi 10 septembre, de 9 h 30 à 12 h 30, au Domaine communal.

38 élèves ont participé aux ateliers en 2015/2016, et, malgré le déficit enregistré (plus de 1000 € en 2015), nous avons décidé de ne pas augmenter le montant de l'inscription fixé à 450 € il y a 5 ans. Une souscription est d'ores et déjà ouverte, pour permettre à ceux qui le désirent de soutenir les ateliers. Les participations libres et les bénéfices des buvettes, organisées à l'occasion des manifestations, durant l'année, devraient nous aider à retrouver l'équilibre financier indispensable à la pérennisation de cette activité.

Alors, quel que soit votre âge, si vous avez envie de découvrir la pratique d'un instrument (piano, guitare, violon, saxo, flûte, batterie.....) et le bonheur de jouer ensemble, ne manquez ce rendez-vous sous aucun prétexte !

 

Le Forum des associations nous donnera également l'occasion de présenter l'AMAP, la Coopérative d'achat, les Jardins partagés et toutes les "initiatives responsables" animées ou soutenues par AGIR.


SCÈNE OUVERTE :

 Samedi 10 septembre, 21h au Domaine

"Favoriser la rencontre entre les générations, et permettre la découverte de talents ignorés", c'est le défi lancé par AGIR depuis début juillet, aux musiciens, chanteurs, conteurs, poètes de St Bauzille et des villages environnants. Une douzaine d'entre eux ont répondu présent, alors, si vous voulez faire partie des privilégiés qui découvriront l'étonnante richesse de cette première scène ouverte, bloquez votre soirée et venez nous rejoindre dans le parc du Domaine !

Une buvette "originale" devrait contribuer à notre confort gustatif et olfactif, tout en nous permettant de constituer, avec la participation libre des spectateurs, la petite cagnotte qui assurera la pérennité des ateliers de musique.


La COP21 à Saint-Bauzille!

Objectifs écologiques et volonté de favoriser localement la réflexion sur les enjeux du réchauffement climatique, ont amené AGIR à organiser, le 4 décembre dernier, au Foyer communal de St Bauzille, une soirée-débat consacrée à la COP 21, qui se déroulait au même moment à Paris.

 

Si l'on peut regretter que les débats n'aient pas débouché, à Paris, sur des engagements et un calendrier assez précis, la réunion de St Bauzille, à laquelle avaient été invités, outre les associations (1) agissant pour la préservation de l'environnement, les élus de nos communes et les représentants (2) des quatre listes arrivées en tête lors des élections régionales du 6 décembre, sera peut-être le point de départ d'une réflexion qui pourrait nous amener à adopter dans nos villages des « agendas 21 » locaux, destinés à associer réellement les habitants aux décisions à prendre pour favoriser l'indispensable « transition » et revenir à une empreinte écologique raisonnable.

 

On ne peut, en quelques lignes, rendre compte fidèlement de l'ensemble des sujets abordés successivement dans les quatre grands chapitres qui rythmèrent la soirée : déplacements et transports, gestion des déchets, production et consommation d'énergies et agriculture.

 

Mais, parce que cela illustre ce qu'il est possible de faire à l'échelle de nos villages, nous soulignerons le choix, écologiquement vertueux, effectué par la commune de Galargues qui, avec l'aide des communes voisines, s'est récemment dotée d'une école à énergie positive, une chaudière à bois produisant son chauffage, son eau chaude sanitaire et même son électricité.

 

Nous pointerons également plusieurs moments aux cours desquels les représentants des listes concurrentes pour les régionales furent malmenés par des participants qui n'acceptaient pas leur manque d'ambition environnementale et leur absence de vision à long terme. Cela fut particulièrement vrai lorsque Renaud Suquet, céréalier en « bio » depuis 15 ans, et fondateur du Collectif Citoyen Biolocal 34, dénonça l'hypocrisie des politiques qui annoncent volontiers, comme le fait le nouveau patron de Montpellier Métropole, leur intention de favoriser l'agroécologie, alors que, dans la réalité, les terres agricoles sont peu à peu envahies par une urbanisation galopante et que les subventions et les aides vont toujours à l'agriculture industrielle.

 

Nous insisterons enfin sur une évidence mise en lumière par le débat : pouvons-nous attendre des représentants de 129 pays, qui, avec plus ou moins de convictions, assiégés par les lobbyistes des multinationales, ont accepté la mondialisation, qu'ils fassent marche arrière, en décrétant à l'occasion de la COP 21, la relocalisation de l'économie ? Certainement pas.

 

Alors la balle est dans notre camp. 

C'est à nous de trouver les solutions concrètes pour bâtir le monde de l'après-pétrole, de l'après-croissance, en partant des atouts disponibles localement. « Ne plus attendre que nos aliments arrivent du bout du monde à grand renfort de pétrole et d'émissions de CO2, mais mettre en place des circuits courts autour de chez soi et cultiver toutes les terres disponibles ». C'est ce qu'écrit Rob Hopkins (3),le pape de la Transition, un mouvement qui a vu le jour en Angleterre il y a dix ans, et qui a essaimé depuis dans le monde entier, en cherchant à construire, ici et maintenant, le monde « bas carbone » que la COP 21 semblait appeler de ses vœux.

 

Dans « Tout peut changer » (4), son dernier essai, Naomi Klein fait le pari que le choc des changements climatiques, qui frappe déjà, à des degrés divers, les habitants de toute la planète, nous amènera à ouvrir les yeux et à abandonner le capitalisme mondialisé qui, concentrant toujours plus de richesse dans les mains de quelques-uns, favorise l'explosion des inégalités, du chômage, des guerres et, préoccupé par la seule rentabilité à court terme, renvoie à plus tard les questions environnementales. Elle pense, comme Hopkins, que nous sommes prêts à faire le choix de la sagesse et de l'intérêt général, qui nous conduira à relocaliser partout les productions, en créant des emplois pérennes non-délocalisables, tout en produisant des objets utiles faits pour durer.

 

Il faut maintenant se retrousser les manches, pour ne pas laisser retomber l'enthousiasme qui animait encore ceux qui fermèrent les portes du Foyer communal à 1 h 30 du matin, car il y aura dans les mois qui viennent, comme Françoise Matheron le confiait à l'un des responsables de la soirée, bien d'autres occasions de débattre et d'agir !

 

1. Associations présentes : ACIDC (Décharge de Castries), Sauvons Guzargues, Atelier Citoyen de Castries, Rue buissonnière Boisseron, Association les 2 lignes Sommières, Perséphone Sommières, Collectif Citoyen Biolocal 34.

 

2. Représentants listes élections régionales : Gérard Prato (F.N), Marc Ivaldi (L.R), Loïc Linares (P.S), Annie Caburet (Nouveau Monde)

 

3. « Le pouvoir d'agir ensemble, ici et maintenant », Rob Hopkins et Lionel Astruc

 

4. « Tout peut changer Capitalisme & changement climatique », Naomi Klein

 


AgIR-Musique

Lancés en septembre 2011, les ateliers de musique concernent aujourd'hui 35 élèves encadrés par six professeurs (dont cinq bénéficient de CDI à temps partiel). L'inscription donne droit, chaque semaine, à une demi-heure de cours individuel (ou une heure à deux élèves) et à une heure (ou une heure et demie pour les adultes) d'atelier d'ensemble.

 

Quelques créneaux horaires sont encore disponibles dans les instruments suivants :

  •  Piano avec Laurent Riou : les lundis et mardis de 16 h à 21 h (salle paroissiale)
  • Guitare avec Alexandre Ehrsam : les lundis de 16 h à 21 h (salle des associations)
  • Violon avec Raphaël Delhomme : les jeudis de 16 h à 21 h (salle des associations)
  • Batterie avec Roch Dumas : les mardis de 16 h à 21 h (à Favas)
  • Saxo avec Bernard Gillet : les lundis de 17 h à 20 h (bientôt au Domaine)
  • Ensemble avec Marie Revel : les mercredis de 17 h à 19 h 30 (Foyer communal)

Les musiciens, qui participeront au carnaval organisé, en avril, par les Parents d'élèves, avec une intensité nouvelle, grâce aux percussions brésiliennes achetées par la commune, seront heureux de vous inviter à leur audition de fin d'année, qui aura lieu, en juin, au Foyer communal.

 

Contact AGIR : durandstephane34@gmail.com

 


AMAP d'hiver : c'est parti!

De décembre 2015 à mai 2016, les familles adhérentes bénéficieront de 10 paniers de légumes* cultivés sans engrais chimique, ni pesticide, pour un prix très raisonnable (panier : 10€), tout en aidant un agriculteur paysan, à développer son exploitation et à faire vivre sa famille. En participant à une AMAP vous contribuez à renforcer l'économie locale, tout en favorisant la transition vers le monde « bas carbone » qu'il nous faut construire dès maintenant ! Hadda et Abdellah Lahbib peuvent encore accueillir quelques familles.

 

Liste des légumes qui seront distribués, devant le Foyer communal, au fil des quinzaines : betteraves, blettes, cardons, carottes, choux, choux-fleurs, courges, épinards, fenouils, mâches, navets, oignons, poireaux, pommes de terre, radis noirs, radis d'hiver, salades.

 

Contact AGIR : pat.revel@free.fr


Coopérative d'achat d'AgIR

Favoriser les circuits courts qui rapprochent les consommateurs des producteurs, en allant, si possible, vers des produits « bio » et en limitant les transports, c'est le triple objectif de la coopérative, qui fonctionne depuis bientôt 10 ans et propose :

 

- des pains "bio"

- des œufs "bio" 

- des fromages de chèvre

- des fromages du Salagou

- des pommes et du jus de fruits

- des courges et des pommes de terre

- des poissons extra-frais

- des agneaux

- des viandes de veau et de porc

- des volailles

- des produits secs et en vrac

- des huiles essentielles

- des produits de beauté et d'entretien

 

 Contact AGIR : claudine-baquerre@hotmail.fr


COP 21 à ST BAUZILLE : Débattre c'est déjà AGIR !

 Alors que la COP 21 réunira à Paris, du 30 novembre au 11 décembre prochains, les dirigeants de toute la planète, il est urgent de débattre dans nos villages, pour déterminer ensemble les meilleures façons de lutter efficacement contre le réchauffement climatique, qui risque de modifier radicalement les conditions de vie sur terre.

 

Pouvons-nous envisager :

  •  de limiter nos déplacements ?
  •  de freiner nos gaspillages et de gérer autrement nos déchets ?
  •  de favoriser vraiment l'agriculture de proximité et de promouvoir une alimentation « bio » à la maison et dans nos cantines ?
  •  d'adopter dans nos communes des « agendas 21 » locaux, qui permettraient d'associer réellement les habitants aux décisions à prendre pour revenir à une empreinte écologique raisonnable ?

 Afin de nous apporter leurs éclairages originaux, les responsables des associations, en pointe sur ces différents sujets, seront invités à participer à une soirée-débat, ainsi que les élus de nos communes, du département et les candidats aux élections régionales des 6 et 13 décembre.

 

 Mais cette soirée ne sera réussie que si elle mobilise largement les habitants de nos villages. Nous avons donc imaginé d'élargir l'équipe des organisateurs en proposant aux plus motivés d'entre vous de prendre contact avec AGIR : 04 67 86 19 42 – pat.revel@free.fr.

 Vendredi 4 décembre 2015 – 20 h 30 Foyer communal de St Bauzille


AMAP d'Hiver

Comme l'hiver dernier, Hadda et Abdellah LAHBIB distribueront des paniers de légumes, cultivés sans engrais chimique ni pesticide, tous les quinze jours, entre le 18 décembre et le 22 avril 2016, au Foyer communal de St Bauzille.

 

Faire le choix de l'AMAP, c'est choisir de soutenir l'agriculture paysanne locale, tout en se donnant les moyens de manger des produits sains à un juste prix. C'est aussi une manière de grignoter petit à petit les parts de l'agriculture industrielle et de la grande distribution, grosses émettrices des gaz à effet de serre, qui sont à l'origine du réchauffement climatique !

 

Vous pouvez recevoir le contrat d'engagement et tous les renseignements utiles en contactant AGIR par mail ; pat.revel@free.fr.